10 compléments alimentaires naturels pour une santé de fer

A mesure que l’on appréhende le rôle essentiel des compléments alimentaires dans un programme de nutrition, il importe de faire toute la lumière requise sur ceux qui garantissent une parfaite santé et qui d’autre part sont naturels.

Les aliments qui poussent dans le sol ou proviennent de l’océan ont une prédominance de manière générale dans la liste des meilleurs compléments alimentaires qui peuvent vous aider à rester en bonne santé. Les carences nutritionnelles peuvent constituer une porte ouverte aux maladies chroniques. Pour cela, avant de vous précipiter pour renforcer votre alimentation avec des multivitamines et autres compléments dits naturels ou avec des ingrédients inconnus, pensez à compléter votre alimentation avec certains aliments entiers.

Nous présentons ici ces différents éléments tout en passant en revue les différentes utilisations qui en sont faites pour maintenir l’organisme en bonne forme.

1- L’ail

Les compléments alimentaires à base d’ail sont un moyen très connu de prévention contre le rhume, la grippe et les faibles niveaux de cholestérol et d’homocystéine (lié à un risque accru de maladie coronarienne prématurée de l’artère, d’AVC et de caillots sanguins veineux).

Originaire d’Asie centrale, l’ail est aujourd’hui cultivé partout dans le monde. Il peut atteindre 2 mètres de haut ou plus. La partie de cette plante utilisée pour la médecine est le bulbe composé. Chaque ampoule est composée de 4 – 20 clous de girofle, et chaque gousse pèse environ 1 gramme. Les compléments alimentaires en ail peuvent être soit à base d’huile fraîche, séchée, ou d’ail, et chacun ayant des effets distincts sur le corps. Les chercheurs estimaient autrefois que la substance chimique appelée allicine était responsable de l’odeur caractéristique de l’ail et de ses bienfaits par ailleurs. Mais il existe d’autres produits chimiques dans l’ail, dont certains composés soufrés, qui peuvent aider à réduire le cholestérol, combattre les maladies cardiovasculaires, et aider à prévenir les cancers. L’ail protège de la tension artérielle et de l’élasticité de l’aorte, qui diminue avec l’âge.

Les compléments à base d’ail sont fabriqués à partir d’ail frais entier, séché ou lyophilisé, d’huile d’ail, et des extraits d’ail conservé. Tous les ails ne contiennent cependant pas la même quantité d’éléments actifs. Suivre les instructions d’un professionnel de la santé serait utile. En la matière, une consommation de 500 à 1000 mg d’extrait d’ail par jour devrait être suffisante. L’ail a un léger effet anticoagulant, d’où l’importance une fois de plus de prendre l’avis d’un médecin surtout lorsque vous suivez un traitement pour le sang.

2- Les (super)aliments verts

Lorsque l’on observe les efforts consentis au quotidien pour maintenir le rythme de consommation de cinq portions ou plus de fruits et légumes par jour, on comprend aisément le souci permanent de prévention des maladies cardiaques et autres variétés de cancers. On en arrive à perdre de vue que dans les aliments verts, l’on peut obtenir la valeur nutritive des fruits et légumes permettant de lutter contre ces maladies.

Les aliments verts sont disponibles aussi bien sous forme de composantes uniques que sous la forme d’un ensemble de composantes. Dans le premier cas, il peut s’agir de la spiruline, de la chorelle (ou chorella), de l’herbe de blé ou encore de celle d’orge.

La spiruline peut se retrouver dans de nombreux environnements d’eau douce, y compris les étangs, les lacs et les rivières. Elle se développe mieux dans des conditions exemptes de pesticides avec beaucoup de lumière et de température modérées, mais dispose également de très fortes capacités d’adaptation, survivant ainsi même dans des conditions extrêmes. Elle est souvent considérée comme le plus complet de tous les compléments alimentaires, du point de vue nutritionnel, étant riche en nombreux éléments nutritifs importants, dont les protéines, les glucides, le fer et les vitamines A, K et B complexes. Elle dispose d’une teneur élevée en caroténoïdes comme le bêta-carotène et les xanthophylles jaunes qui ont des propriétés antioxydantes. La spiruline est également riche en chlorophylle, en acides gras et acides nucléiques et en lipides. Par ailleurs, elle possède des effets anti-cancéreux et des propriétés antivirales.

La chlorelle intervient sur la santé presque au même titre que la spiruline et est aussi une riche source de vitamine K. Elle fournit tous les acides aminés alimentaires essentiels à un excellent rapport et constitue une source fiable d’acides gras essentiels qui sont nécessaires pour de nombreuses fonctions biochimiques importantes, dont l’équilibre hormonal.  La chlorelle renferme aussi des niveaux élevés de chlorophylle et de bêta-carotène. Plus de 20 vitamines et des minéraux sont présents dans la chlorelle, dont entre autres le fer, le calcium, le potassium, le magnésium, le phosphore, les vitamines C, B1, B2, B2, B5, B6, B12 et E, la biotine, l’inositol et l’acide folique.

En médecine, la chlorelle est une solution préventive contre le cancer, elle intervient dans la réduction des effets secondaires de la radiothérapie, la stimulation du système immunitaire, la prévention des rhumes, la protection du corps contre les métaux toxiques tels que le plomb et le mercure, et le ralentissement du processus de vieillissement.

3- Les probiotiques

Les probiotiques sont des microorganismes vivants (dans la plupart des cas, les bactéries) qui sont similaires aux micro-organismes bénéfiques présents dans l’intestin humain. Ils sont aussi appelés «bactéries» ou «bonnes bactéries». Les probiotiques sont disponibles pour les consommateurs principalement sous forme de compléments et d’aliments diététiques. Ces bonnes bactéries font également partie du système immunitaire, et empêchent la prolifération de microbes infectieux. Un complément d’alimentation en probiotiques se révèle adéquat pour diminuer les allergies alimentaires chez les nourrissons. Il est aussi reconnu pour aider à prévenir et traiter la constipation de l’enfant, la diarrhée du voyageur et l’eczéma. Les personnes souffrant de problèmes digestifs chroniques tels que le syndrome du côlon irritable, la colite et la maladie de Crohn, bénéficient souvent de compléments alimentaires en probiotique.

4- La coenzyme Q10

Encore connue sous l’appellationCoQ10 ou ubiquinone, la coenzyme Q10 est un nutriment naturel contenu dans les aliments et dans le corps humain. Les cellules du cœur (et le reste du corps) utilisent la CoQ10 pour générer de l’énergie au sein de la mitochondrie. De ce fait, la CoQ10 s’est montrée efficace dans le traitement de l’angine de poitrine, l’arythmie, le prolapsus de la valve mitrale (souffle cardiaque), la cardiomyopathie (inflammation du muscle cardiaque), l’insuffisance cardiaque congestive et l’hypertension artérielle.

Des études montrent que la CoQ10 est épuisée dans le corps par les statines anti-cholestérol couramment utilisés. Cela peut expliquer pourquoi certaines personnes qui utilisent des statines éprouvent constamment de la fatigue, de la faiblesse musculaire et des douleurs. L’utilisation des statines réduirait en effet le taux de CoQ10 par une moyenne de 40 pour cent après trois mois d’utilisation.

Dans d’autres domaines de la santé, la CoQ10 est connu pour améliorer le potentiel de fertilité du sperme et peut également aider dans le traitement des maladies des gencives. En termes de consommation, une quantité de 25 à 50 mg de CoQ10 est recommandée par jour.

5- Le thé vert

Le thé vert est utilisé dans divers traitements depuis des milliers d’années. Originaire de la Chine mais largement utilisé dans toute l’Asie, cette boisson se prête à une multitude d’utilisations allant de la diminution de la pression artérielle à la prévention du cancer. La raison pour laquelle le thé vert aurait plus d’avantages sur la santé que le thé noir serait liée à son traitement. Le thé noir est traité d’une manière qui favorisela fermentation alors que le traitement du thé vert permet d’éviter le processus de fermentation. En conséquence, le thé vert conserve un nombre important d’antioxydants et de polyphénols, des substances qui confèrent au thé vert ses nombreux avantages.

Les personnes qui consomment du thé vert à fréquence régulière seraient moins exposées aux risques de cancer. Des chercheurs, dans une étude portant sur 472 femmes de stade I, II ou III du cancer du sein, ont constaté que la consommation de thé vert est associée à une diminution du risque de métastases ganglionnaires chez les femmes préménopausées atteintes de stade I et II du cancer. En outre, la consommation de cinq tasses par jour de thé vert sur le long terme était significativement associée à une diminution de récidive du cancer chez les femmes de stade I et II du cancer du sein. Le thé vert semble également protéger contre d’autres cancers, notamment de la prostate, de l’œsophage, de l’estomac, du côlon, du poumon, de la peau, du foie, de la vessie, de l’ovaire, la leucémie et la leucoplasie orale. Il intervient aussi pour diminuer le cholestérol.

6- L’huile de poisson et les oméga-3

L’huile de poisson peut aussi bien être obtenue à partir de la consommation de poisson que par la prise de compléments. Les poissons qui sont particulièrement riches en huiles bénéfiques appelés oméga-3 les acides gras comprennent le maquereau, le thon, le saumon, l’esturgeon, le rouget, le maquereau d’or, les anchois, les sardines, le hareng, la truite et l’alose. Ils fournissent environ 1 gramme d’acides gras oméga-3 dans environ 3,5 onces de poisson.

L’huile de poisson est utilisée dans le traitement d’un large éventail de maladies. Elle est couramment employée pour les affections liées au système cardiaque et du sang. Certaines personnes utilisent l’huile de poisson pour faire chuter la tension artérielle ou le taux de triglycérides (graisses liés au cholestérol). L’huile de poisson a également révélé son efficacité dans la prévention des maladies du cœur ou d’accident vasculaire cérébral (AVC)lorsqu’elle est prise dans les quantités recommandées. De nombreuses sources scientifiques indiquent aussi que l’huile de poisson régularise les niveaux élevés de triglycérides. Ironie du sort, la consommation d’huile de poisson en quantité excessive peut augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral.

Les huiles de poisson sont une source directe de deux acides gras à longue chaîne appelés EPA (acide eicosapentaénoïque) et DHA (acide docosahexaénoïque). Ces acides gras confèrent à l’huile de poisson des propriétés anti-inflammatoires qui permettent de diminuer l’inflammation, de fluidifier le sang, et d’équilibrer le système immunitaire.

L’EPA parait particulièrement efficace pour réduire l’inflammation dans des conditions telles que l’arthrite et les maladies auto-immunes.

Le DHA pour sa part joue un rôle fondamental dans le développement et le bon fonctionnement du cerveau, où il aide les cellules cérébrales à transmettre efficacement des impulsions électriques. Il n’est donc pas surprenant qu’une carence en DHA puisse favoriser des problèmes de mémoire et du comportement en général.

Les compléments en DHA seraient efficaces pour calmer les enfants hyperactifs et, chez les nourrissons, pour améliorer le QI et l’aide au développement de la rétine appropriée. Chez les personnes de tous âges, le DHA contribue à réguler l’humeur et une carence peut conduire à un état de dépression.

7- La glucosamine et la chondroïtine

La glucosamine est un sucre aminé qui se produit naturellement dans le corps, et est essentielle pour la production du cartilage et des articulations saines. Le cartilage dans les articulations commence à s’user avec l’âge (arthrose), une maladie provoquant des douleurs considérables, de nature à entraver les mouvements des articulations de façon indépendante.

La glucosamine est également présent dans les coquilles des crustacés comme les crabes et les homards, et c’est à partir de ces coquilles qu’elle est extraite et transformée en un complément comestible, qui permettrait au corps de couvrir les pertes en cartilage et restaurer le bon fonctionnement des articulations.

La glucosamine est l’un des compléments les plus populaires au monde. Ses consommateurs y investissent chaque année plusieurs milliards. Il est vendu comme une alternative de traitement pour l’arthrose, et prétend offrir à ce jour à de nombreuses personnes un soulagement et un moyen naturel de faire face à leur maladie douloureuse.

Les compléments de glucosamine sont généralement disponibles sous trois formes: glucosamine et chondroïtine, glucosamine MSM et le sulfate de glucosamine.

De nombreux rhumatologues affirment que leurs patients ont pu trouver un soulagement à leurs maux suite à la combinaison des deux éléments.

8- Les multivitamines et les minéraux

Les multivitamines et les minéraux sont comme une assurance contre le réseau de carences nutritionnelles occasionnées par la faible teneur en minéraux des sols, la pollution, la transformation des aliments, des produits pharmaceutiques, et le stress chronique. Elles ont l’avantage d’être suffisamment pratiques, en ce sens qu’elles permettent de consommer en seule prise l’ensemble des vitamines dont a besoin l’organisme. Déclinées en comprimés et en liquide, la commodité des multivitamines est davantage perçue dans le cas d’usages pour les enfants, qui généralement, présentent une résistance quant à la prise d’une série de vitamines à la fois.

Les bénéfices de compléments multivitaminés et de minéraux pour la santé ont fait l’objet de maintes études, les unes plus concluantes que les autres. Une étude a porté sur l’effet d’une multivitamine sur la fonction immunitaire chez les personnes âgées et a permis de constater que les personnes ayant consommé un complément de multivitamines avaient significativement moins d’infections par rapport à celles ayant reçu un placebo. De même, des travaux ont révélé que des compléments multivitaminés et des oligo-éléments ont favorisé des marqueurs de cellules immunitaires plus fortes, par rapport à ceux qui prenaient un placebo, occasionnant une réduction des paramètres de cellules immunitaires.

Les multivitamines auraient une incidence positive considérable sur l’intelligence des enfants. Pour confirmer le fait, il fut administré sur une période de huit mois des compléments alimentaires multivinaminés à un groupe d’enfants de 12 – 13 ans, et à un autre groupe d’enfants, un placebo. Le premier groupe fut le seul à révéler une amélioration de l’intelligence non verbale (leur capacité à effectuer des tâches).

9- Le calcium et le magnésium

Le calcium est l’un des minéraux qui fait le plus souvent défaut dans l’alimentation. Lorsqu’on en a l’occasion, de nombreux professionnels recommandent que l’on doive choisir le calcium provenant des aliments comme les produits laitiers, les aliments enrichis, légumes verts à feuilles sombres, le soja, les haricots, le poisson et les raisins secs.

Un faible apport en calcium est l’un des facteurs les plus courants de risque de la maladie dégénérative qu’est l’ostéoporose. Les compléments alimentaires en calcium et en magnésium sont une réponse probante à titre préventif. Le calcium est également important dans la prévention du cancer du côlon, le syndrome prémenstruel, l’hypertension artérielle, et les spasmes musculaires. De même, le magnésium revêt un caractère essentiel pour la fonction cardiaque et la production d’énergie. Chez certains patients, le magnésium contribue également à prévenir les migraines.

Lorsque vous optez pour des compléments en calcium, portez-vous vers le citrate de calcium ou le lactate. Ces formes sont mieux absorbées par l’organisme.

10- L’ashwagandha

L’Ashwagandha (Withania somnifera) est une plante d’origine indienne, classée dans la famille des Solanaceae. Cette plante dont la racine et les baies sont utilisées pour faire de la médecine relève de la pharmacopée traditionnelle et est réputée pour ses multiples vertus. On la retrouve dans les soins pour l’arthrite, l’anxiété, les troubles du sommeil (insomnie), les tumeurs, la tuberculose, l’asthme, la bronchite, les maux de dos, la fibromyalgie, les troubles menstruels, le hoquet, et les maladies chroniques du foie. L’ashwagandha revêtant des propriétés toniques est également utilisée pour réduire l’impact du stress sur tous les tissus du corps. Elle a de nombreuses similitudes avec le ginseng chinois en ce qu’elle prend en charge les niveaux d’énergie. Pourtant, l’ashwagandhaparait généralement plus douce et mieux tolérée.

Certaines personnes utilisent aussi l’ashwagandha pour améliorer la capacité de réflexion, diminuer la douleur et les inflammations, et prévenir les effets du vieillissement. Elle est également utilisée pour des problèmes de fertilité chez les hommes et les femmes et aussi pour augmenter le désir sexuel. Aussi, l’ashwagandha intervient dans le traitement des plaies et de l’hémiplégie.

La plante stimule également la production de globules rouges chez les enfants afin d’améliorer l’anémie, avec des résultats tout aussi valables pour les adultes.