Apports des vitamines pour le corps

Le mot en lui-même en dit généralement long sur son propre sens et sa portée sur l’organisme, même si ses différents contours restent peu appréhendés par le commun des mortels. Les vitamines sont des nutriments essentiels que l’organisme ne peut produire, mais dont il a besoin en petites quantités afin de maintenir la santé et le développement. Contrairement à ce que pensent la plupart des consommateurs, les vitamines ne fournissent pas l’énergie au corps, mais jouent plutôt différents rôles dans le maintien de ce dernier au travail ainsi que dans la protection contre les maladies. Dans le cas spécifique des enfants, les vitamines interviennent pour favoriser une bonne croissance.

Comment définit-on une vitamine ?

Les vitamines sont avant tout des substances organiques, ce qui signifie qu’elles contiennent du carbone. De façon naturelle, elles sont fabriquées par les plantes et les animaux. Telle que définie par les grandes institutions en charge de la nutrition et du bien-être dans le monde ainsi que par les professionnels, une vitamine est un produit chimique organique nécessaire en petites quantités pour assurer une santé complète et garantir le bien-être, et dont une carence est susceptible de provoquer une maladie bien définie. Laquelle maladie n’est prévenue ou traitée que par la vitamine appropriée.

Le rôle des vitamines

Les vitamines participent à la croissance normale, permettent un bon métabolisme et assurent une bonne santé ainsi qu’une protection efficace contre certaines maladies. Elles aident à la formation des hormones, aux cellules du sang, aux composantes chimiques du système nerveux, et sont essentielles pour le système génétique. Les vitamines jouent principalement un rôle de catalyseurs au niveau de différents processus dans le corps. Elles s’associent avec les protéines pour créer des enzymes métaboliquement actives qui produisent à leur tour des centaines de réactions chimiques importantes dans tout le corps. Plusieurs aspects fondamentaux des cellules dépendent grandement des vitamines.

Les vitamines sont de ce fait responsables de la tenue des cellules, de la liaison entre les tissus et de la lutte contre les infections. Les cellules du corps auraient du mal à fonctionner convenablement sans les apports en vitamines et différents organes de ce fait s’en trouveraient fragilisés au point de ne pouvoir permettre la survie. Les vitamines aident à réguler le métabolisme, à convertir les graisses et les glucides en énergie, et contribuent à la formation des os et des tissus. Elles existent dans une grande variété et assurent des fonctions essentielles pour l’organisme.

Les différents types de vitamines

Les vitamines sont principalement classées en fonction de critères de solubilité. Certaines sont solubles dans les graisses et d’autres dans de l’eau. Désignées comme liposolubles, les vitamines qui sont solubles dans les graisses sont stockées dans le corps et peuvent s’accumuler. Celles hydrosolubles, solubles dans l’eau, sont évacuées par les reins. En outre, certains classent les vitamines selon qu’elles proviennent de manière naturelle des aliments ou plutôt des compléments alimentaires. Toutefois, cela s’avère parfois un tantinet compliqué d’autant plus que la plupart des aliments sont enrichis en vitamines.

  • Les vitamines liposolubles

Les vitamines liposolubles sont les vitamines A, D, E et K.Solubles dans les graisses, elles sont absorbées par le corps à partir des organes intestinaux. Le corps humain est tenu d’employer les acides biliaires afin d’absorber les vitamines liposolubles. Une fois que ces vitamines sont absorbées, le corps les stocke en qualité de graisse corporelle. Lorsque l’on en a besoin, le corps puise alors dans cette réserve. La consommation de graisses et autres huiles qui ne sont pas assimilées peut provoquer des pénuries de vitamines liposolubles.

Aussi, les vitamines solubles dans les graisses ne doivent pas être consommées en quantités excessives car elles sont stockées dans le corps et un tel excès est susceptible de produire des effets indésirables. Un excès en vitamine A peut par exemple entraîner des irritations, une perte de poids, favoriser une peau sèche et provoquer des démangeaisons chez les enfants ainsi que des nausées, des maux de tête et de la diarrhée chez les adultes.

  • Les vitamines hydrosolubles

Cette classe regroupe les vitamines B1, B2, B3, B6, B12, C, la biotine, l’acide pantothéniqueet l’acide folique.Celles-ci sont facilement absorbées par l’organisme qui ne stocke pas de grandes quantités de vitamines solubles dans l’eau. Il est à noter que les vitamines B et C ne sont pas stockées dans l’organisme et doivent être renouvelées chaque jour.Les vitamines hydrosolubles se déplacent librement à travers le corps, et les quantités excédentaires sont généralement excrétées par les reins. Le corps a constamment besoin de vitamines solubles dans l’eau, en petites doses. L’atteinte des niveaux toxiques pour ces vitamines est moins poussée que pour les vitamines liposolubles. Mais la niacine (vitamine B3), la vitamine B6, la vitamine C et l’acide folique ont respectivement leurs limites de consommation, à ne pas excéder. Par exemple, une forte consommation de vitamine B6 sur une longue période est susceptible d’occasionner des dommages nerveux irréversibles.

Une alimentation équilibrée permet généralement de couvrir les besoins de l’organisme pour ces différentes vitamines. Les personnes âgées de 50 ans et plus ainsi que certains végétariens pourraient avoir besoin de recourir à des compléments alimentaires pour couvrir leurs besoins en vitamine B12.Un excès de vitamines hydrosolubles ne devrait pas entraîner d’effets secondaires car ces dernières se dispersent dans les fluides corporels et se vident à travers l’urine.

Les contributions des vitamines dans l’organisme et leurs sources

Il existe 13 vitamines essentielles (citées plus haut) et chacune d’elles apporte une contribution spécifique dans le corps. Ces apports peuvent aller de la régulation des processus tels que la croissance cellulaire et la réparation àla reproduction et la digestion.

La vitamine A :avec son précurseur, le bêta-carotène, elle joue un rôle important dans l’amélioration de la vue, la croissance osseuse et dentaire, la reproduction,la division cellulaire et la santé du système immunitaire. Elle aide en outre à maintenir une peau saine. De riches sources de vitamine A pour le corps peuvent inclure,en ce qui concerne les sources animales, les œufs, le lait, le fromage, la crème, le beurre, la margarine enrichie… Pour les sources végétales, on peut citerles abricots, les carottes, les patates douces, les épinards,les courges d’hiver, lacitrouille…

Les vitamines B: la vitamine B est une famille composée de plusieurs vitamines telles que les B1, B2, B3(niacine), B6, B12,l’acide folique, la biotine et l’acide pantothénique. Elle aide à la production de l’énergie que le corps utilise pour mener à bien ses activités. La vitamine B participe aussi activement à la fabrication des globules rouges qui transportent l’oxygène vers les différentes parties du corps. Les aliments riches en vitamine B incluent les grains entiers, comme le blé et l’avoine, les poissons et les fruits de mer, les légumes verts feuillus, les produits laitiers comme le lait et le yaourt, les haricots et les pois, etc.

De façon spécifique, la vitamine B1 ou Thiamine est nécessaire pour le métabolisme énergétique et les fonctions nerveuses. On la retrouve dans tous les aliments nutritifs en quantité modérée: porc, pains, céréales, légumineuses et noix.

La vitamine B2 ou Riboflavine, outre son apport dans le métabolisme énergétique est importante pour une bonne vue et la santé de la peau. Elle se trouve dans le pain, les céréales à grains entiers, le lait et les produits laitiers, les légumes verts.

La vitamine B3 ou Niacine est importante pour le système nerveux, le système digestif, et la santé de la peau. Entre autres sources pour cette vitamine, la volaille, le poisson, les grains entiers, le pain et les céréales, les légumes (surtout les champignons, les asperges et les légumes à feuilles vertes), le beurre d’arachide etc.

La vitamine B6 ou Pyridoxine est nécessaire au métabolisme des protéines et contribue à la production des globules rouges. Elle s’obtient dans le poisson, la volaille, les légumes, les fruits…

La vitamine B12 ou Cobalamine est nécessaire pour la fabrication de nouvelles cellules et joue un rôle important dans les fonctions nerveuses. Ses sources sont la viande, le poisson, les fruits de mer, les œufs, le lait et les produits laitiers. Cette vitamine n’est pas disponible dans les aliments végétaux.

L’acide folique pour sa part est nécessaire à la fabrication des cellules d’ADN et de nouvelles cellules en général, les globules rouges en particulier. Elle a pour source les légumes verts et les légumineuses, les graines, le jus d’orange et le foie.

La biotine intervient aussi dans le métabolisme énergétique et se retrouve dans la plupart des aliments. Elle est également produite dans l’intestin par des bactéries.

Il en est de même pour l’acide pantothénique, présente dans le métabolisme énergétique et répandue dans les aliments.

La vitamine C:encore appelée acide ascorbique, elle aide à renforcer les gencives et les muscles, contribue au métabolisme des protéines, intervient dans la santé du système immunitaire, aide à l’absorption du fer et se trouve par ailleurs dans les agrumes comme les oranges. La vitamine C contribue également à la cicatrisation des plaies et permet de surmonter les infections. Outre les agrumes, les aliments riches en vitamine C incluent les tomates, le brocoli, les légumes de la famille des choux, le melon, la fraise, le poivron, les pommes de terre, les laitues, la papaye, la mangue, le kiwietc.

La vitamine D:elle travaille à renforcer les os et les dents et permet d’absorber le calcium nécessaire à l’organisme. Les aliments riches en vitamine D sont le poisson, le jaune d’œuf, le lait et autres produits laitiers, le foie, la margarine enrichieetc. Exposée au soleil, la peau peut produire de la vitamine D.

La vitamine E:cet antioxydant est réputé pour prendre soin des poumons,protéger les parois cellulaireset contribuer également à la formation des globules rouges. Les bonnes sources de vitamine E sont les grains entiers, comme le blé et l’avoine, les légumes à feuilles vertes, les jaunes d’œufs, les noix,les huiles polyinsaturées végétales (soja, maïs, coton, de carthame) etc.

La vitamine K:elle est nécessaire pour la coagulation sanguine. Les bonnes sources de vitamine K incluent les légumes verts et les légumes de la famille du chou, les produits laitiers, comme le lait et le yaourt, le porc, etc. Elle est également produite dans l’intestin par des bactéries.

En somme, les vitamines peuvent être obtenues d’une part dans les aliments consommés au quotidien. D’autre part, le corps le produit par lui-même certaines vitamines à l’instar de celles C et K. Chaque vitamine aune fonction spécifique et une carence est susceptible de provoquer des maladies. Par exemple, un manque de vitamine D favorise le rachitisme. Certaines vitamines peuvent aider à prévenir les problèmes de santé. A ce titre, la vitamine A prévient la cécité nocturne.